Qu’est-ce qu’un vélo électrique ?

Qu’est-ce qu’un vélo électrique ?

Le vélo électrique est l’un des moyens de déplacement les plus en vogue actuellement. Il est peu à peu en train de ravir la place au vélo traditionnel. Cet engin offre en effet une infinité de possibilités et suscite l’intérêt de nombreux utilisateurs. Le vélo électrique possède des avantages évidents, surtout en ce qui concerne la charge à transporter et la distance à parcourir. Il est possible de parcourir de grandes distances sans avoir à déployer trop d’effort. Découvrez dans cet article ce qu’est un vélo électrique et quelle est son utilité pour les cyclistes.

Présentation d’un vélo électrique

Il faut préciser avant tout qu’un vélo électrique est à la base une bicyclette. Il est juste muni d’une batterie, d’un moteur pour assister les cyclistes dans l’effort qu’ils déploient. Bien que ce soit un appareil tendance aujourd’hui, l’utilisation du vélo électrique est loin d’être récente. La première version de ce moyen de transport a été créée bien avant le premier tour de France. Avec l’évolution technologique, la forme et l’utilité de cet appareil ont évolué pour s’adapter à la demande. Le cycliste sur un vélo électrique peut compter sur le moteur pour l’accompagner dans son mouvement. Avec cet engin, vous pouvez gravir des pentes dont l’inclinaison peut avoisiner les 12 %.

Le vélo électrique est différent d’une motocyclette. Tant qu’on ne pédale pas dessus, il est impossible de le faire fonctionner. La différence se trouve juste dans la quantité d’effort à déployer pour le déplacement. Si avec un vélo classique, le cycliste est contraint de fournir assez d’effort pour se déplacer, avec un vélo électrique les choses sont différentes. Ce moyen de transport est en réalité doté d’un assistant électrique qui augmente la puissance de l’effort fourni par le cycliste.

C’est le cycliste qui choisit le dosage de l’assistance électrique en fonction des différents niveaux qui lui sont proposés et du paramétrage du moteur. Le vélo électrique n’est pas un engin pour les personnes qui n’ont pas envie de pédaler ou de fournir un effort. La fréquence d’utilisation du vélo électrique varie surtout d’un cycliste à une autre.

Comment fonctionnent les moteurs des vélos électriques ?

Un vélo électrique est équipé principalement d’un moteur à impulsion électrique. Il se met en marche dès que le premier coup de pédale est donné. Le moteur d’un vélo électrique fonctionne comme tous les moteurs classiques. Pour permettre au cycliste d’avancer plus rapidement, il doit créer et transférer de l’électricité pour faire fonctionner les roues. La différence entre les moteurs se retrouve donc au niveau du mode de fonctionnement et au niveau de la puissance délivrée. Un moteur peut être installé soit à l’intérieur du noyau de la roue, soit directement dans le pédalier.

La partie intelligente du moteur s’occupe du traitement des données envoyées par les capteurs. Un vélo électrique possède en effet plusieurs types de capteurs. On peut citer entre autres les capteurs de contrôle, les capteurs de cadences, et les capteurs de vitesse. Ces capteurs seront disposés en fonction de l’architecture du vélo. L’assistance électrique est assurée par la partie mécanique du vélo.

Puissance et vitesse d’un vélo électrique

Bien qu’elle puisse aller souvent au-delà de 350 W, la puissance moyenne d’un vélo électrique oscille généralement entre 250 et 350 W. Elle est intrinsèquement liée à la vitesse. Du fait, la puissance augmente exponentiellement lorsque la vitesse atteint des pics élevés.

Les moteurs ayant une puissance équivalente à 250 W ont une vitesse maximale de 25 km/h. Au-delà de 350 W, le vélo électrique est considéré comme un cyclomoteur. Sa vitesse maximale atteint les 45 km/h.

Par ailleurs, l’assistance moteur d’un vélo électrique est redistribuée en fonction de sa disposition. Lorsqu’elle est située dans le pédalier, les mouvements de l’axe central sont enclenchés par les impulsions électriques.

Cette impulsion est le fruit de certains paramètres comme l’effort produit par le cycliste, la vitesse et le mode assistance. Le noyau situé dans la roue subit quant à lui une poussée issue des mouvements des pédales et de la vitesse. La puissance et la vitesse d’un vélo électrique dépendent donc du positionnement de son moteur.

Les autres pièces primordiales d’un vélo électrique

Hormis à part le moteur, le vélo électrique est constitué de plusieurs autres composants nécessaires à son bon fonctionnement. On peut citer entre autres le capteur de vitesse, la transmission, la batterie ou encore la commande de motorisation.

Le capteur de vitesse

Il est situé habituellement situé dans la base arrière gauche. Placé sous la roue, le capteur de vitesse permet de déterminer à quelle vitesse le vélo se déplace. S’il s’agit d’un vélo à assistance électrique par exemple, le capteur de vitesse peut stopper l’assistance lorsque le seuil de vitesse de 25 km/h est dépassé. C’est donc un élément très important. L’Asiatique électrique cesse en effet de fonctionner lorsqu’elle ne détecte pas de capteur de vitesse.

La transmission

C’est un système associant plusieurs pièces pour le fonctionnement du vélo à assistance électrique. C’est la transmission qui fournit la puissance nécessaire pour faire tourner les roues pendant le pédalage. Sur les vélos traditionnels, la transmission est composée de la chaine, du pédalier et d’un système d’engrenage. Le vélo électrique lui associe à ces différents éléments la batterie et le moteur. La transmission de ses engins est axée sur plusieurs vitesses qui permettent d’améliorer le rendement de la course.

La batterie

C’est la source d’alimentation du vélo électrique. Grâce à son autonomie plus ou moins importante, la batterie d’un vélo électrique constitue un pilier du fonctionnement de l’engin. Il s’agit généralement d’une batterie de lithium légère avec une très bonne durée de vie. Elle doit être rechargée régulièrement pour éviter sa détérioration et certaines surprises désagréables.

Vous n’avez pas besoin qu’elle soit complément décharger pour la brancher. C’est grâce à leurs batteries que les vélos électriques ont acquis une si grande notoriété au XXe siècle. Les meilleures batteries de vélo électrique peuvent donner entre 40 et 120 km de charge.

La commande de motorisation

Ce composant se retrouve généralement à la gauche des écrans de contrôle. Son rôle principal est d’actionner certaines fonctionnalités et le changement de niveau sur l’assistance de motorisation. C’est une pièce robuste reconnaissable au premier regard. S’il arrivait que cette commande soit endommagée, il est possible de changer l’ensemble écran + contrôle de commande de motorisation. Les deux composants sont en effet indissociables.

Les différents types de vélos électriques ?

Il existe aujourd’hui une gamme variée de vélos à assistance électrique. Il est possible de faire l’acquisition d’un vélo électrique pour une utilisation en pleine nature ou en ville. En revanche, vous ne trouverez pas de vélo électrique qui assurera une double fonction. Vous pourrez cependant avoir des vélos électriques dits de compétitions. Les principales catégories de vélos à assistances électriques sont les suivantes:

  • Vélo VTT à assistance électrique,
  • Vélo VTC à assistance électrique,
  • Vélo d’utilisation urbaine à assistance électrique,
  • Vélos de routier à assistance électrique,
  • Vélos à assistance électrique très rapide,
  • Vélos de randonnée à assistance électrique.

Chacun de ses engins possède une spécificité et est destiné à une utilisation bien définie. Si vous souhaitez faire différents usages de votre vélo électrique, il faudra effectuer vos choix en conséquence. Vous pourrez trouver exactement le type de vélo qui vous convient dans les magasins spécialisés.

Comment choisir son vélo à assistance électrique ?

C’est l’usage qu’on veut en faire qui détermine en premier lieu le choix d’un vélo électrique. Il faudra cependant prendre aussi en compte le budget qu’on souhaite y allouer. Un vélo à assistance électrique peut servir à la fois pour les déplacements personnels, le sport, les loisirs, etc. Tout dépendra surtout de la fréquence d’utilisation de l’engin. Avant d’opérer un choix, il faudra donc considérer les aspects comme le confort, la qualité ou encore la résistance du vélo. Vous pouvez donc porter votre attention sur :

  • la qualité d’équipement et de fabrication,
  • l’utilisation à laquelle est destiné l’engin,
  • la qualité du service après-vente,
  • les possibilités de financement mis à disposition pour l’acquisition du vélo,
  • le budget qu’on souhaite allouer à l’achat.

Grâce à la démocratisation des vélos électriques aujourd’hui, de nombreuses entreprises publiques et privées proposent des aides à l’achat pour permettre à leurs employés de s’offrir ce nouveau mode de déplacement très avantageux. Les usagers sont ainsi de plus en plus poussés vers ce mode de transport.

Issus d’une fabrication européenne, les vélos électriques sont disponibles neufs ou d’occasions. Il faudra toutefois avoir une certaine expertise pour déceler les futures réparations et les éventuels vices sur l’engin. L’option la plus recommandée est de faire appel aux conseils d’un professionnel.

Comment utiliser un vélo à assistance électrique ?

Un vélo à assistance électrique requiert une certaine préparation aussi bien en termes d’habitude que de comportement. Il est nécessaire que le cycliste s’adapte à son nouveau mode de transport pour profiter de toutes les fonctionnalités. Comme nous l’avons souligné plus haut, le vélo électrique est différent du vélo traditionnel à bien des égards. Maîtriser l’utilisation de ses derniers, ne suffit donc pas pour être un pro du vélo à assistance électrique. Compte tenu de sa vitesse, de son poids et de fréquence d’utilisation, il est important que le cycliste ait un temps de préparation.

Le vélo électrique nécessite une bonne gestion de l’assistance. Le cycliste doit savoir gérer le moteur et maîtriser l’autonomie de sa batterie. Après l’assimilation de quelques principes clés, on a une infinité de possibilités dans l’utilisation des vélos électriques. Vous pouvez maintenant voyager avec les enfants, transporter des charges, faire de longues distances, ou encore faire du sport. C’est un engin parfait pour circuler en toute sécurité, quel que soit le relief.